Comments nous aider

Il est vrai que les activités socioéducatives et culturelle sont difficilement autofinanciables étant donné que l’enseignement est gratuit.

En 2015, le CApEC a réussi à financer 40% de ses frais institutionnels grâce aux activités génératrices de fonds décrites sous l’onglet “Services d’autofiancement” et « Comment nous aider » de ce site. Les 60% restants dépendent de subventions d’institutions d’État et privées (ONG) et de dons de particuliers.

Depuis 2016 la situation déjà difficile pendant les années précédentes, s’est brusquement aggravée du fait de la conjoncture internationale, et surtout nationale à cause d’une nouvelle politique d’ajustement.

Dans le passé, des dons de particuliers ont constitué un élément important et parfois décisif pour la continuité de l0institution et de ses programmes, non seulement en tant qu’aide matérielle mais aussi pour la relation de compréhension établie avec les donateurs.

Dans ce contexte de crise ont été lancées deux initiatives destinées à stimuler des dons de particuliers, d’entreprises et autres institutions, au moyen de réseaux de solidarité soutenue.

  • Un appel de Pierre Vuarin, Directeur actuel de l’Université International Terre Citoyenne (UiTC)
  • Le réseau de “marraines et parrains”, proposant des apports mensuels destinés à soutenir l’école de musique et ses cent élèves.