Projects anciens

Depuis ses débuts, le CApEC s’est affirmé dans la region comme un important noyau de formation et d’´éducation pour des enfants et des jeunes, des professionnels et promoteurs culturels qui exercent des métiers à caractère social et culturel. Dans le cadre de cette organisation se sont développés plusieurs projets intégrateurs orientés vers les secteurs lsociaux les plus vulnérables.

 

  • De 1986 à 2001, se furent des ateliers musicaux de pratique individuelle et groupale d’instruments traditionnels andins, qui bénéficiaient annuellement à cent cinquante enfants.

 

  • En 1990, devant la crise produite par une hyperinflation, la perte de pouvoir d’achat et son impact dans les communautés locales, s’est organisé avec des familles d’élèves des ateliers musicaux, une boulangerie familiale et communautaire, un atelier de déshydratration de légumes, un atelier de tissage artisanal. Ces activités ont cessé à l’occasion de la réactivation économique et de l’apparition de programmes d’aide sociale qui se sont imposés comme stratégie gouvernementale de contention de la pauvreté.

 

  • De 2001 à 2010, se déroule le “Programme d’expression artistique pour l’enfance”, destiné à des enfants de 3 à 12 ans: musique, arts plastiques, théâtre, marionnettes, expression orale et écrite, jeux, lectura. Toutes ces activitrés culturelles à caradctère ludique sont destinées à consolider l’estime de soi, l’empathie, le sens de la responsbilité, et autres “facteurs de résilience” à partir une doublé expérience de plaisir esthétique et de création artistique. Le travail avec les enfants s’enrichit au moyen de journées aux quelles participent les parents. En el año 2010, ces ateliers se sont déplacés dans des écoles rurales. En 2009 et 2010, se sont réalisés en outre des ateliers de formation de 240 animatrices communautaires dans le cadre d’un programme du <ministère argentin de Développement Social, dans des communautés rurales et suburbaines les plus marginalisées de la Province.

 

  • Entre 2002 et 2005, s’est réalisée une formation ´pilote de 35 jeunes “Promoteurs Socio-Culturels-spécialité musique” (PSM),   provenant tous de zones rurales et de quartiers suburbains, les préparant, depuis l’études des sciences sociales et musicales, à intervenir dans des projets de développement communautaires dans leurs commuanutés, depuis une insertion culturelle au moyen d’activités musicales à la demande de la communauté. Une deuxième promotion, dont le projet avait été approuvé par le Ministère de l’Éducation, n’a pu être réalisée faute de financement. En 2007, l’équipe du CapEC a réalisé un travail d’investigation de “Sauvegarde et de diffusion du patrimoine intangible”, comprenant un relevé de la vie de hameaux de montagne auxquels on accède seulement en douze heures de chemins muletiers depuis Tilcara. Portant témoignage de la relation étroite entre les instruments de musique, les célébrations et les travaux agropastoraux et de développement culturel, social et économique de la communauté, l’investigation s’est traduite par un film video-« Davueltando » disponible dans Vimeo, dans le programme “La voix des sans voix” du Ministère argentin des affaires Étrangères, patrociné par l’UNESCO.