Projects

Projets en cours

L’École de musique

En 2009, est créée une école de musique. Ce projet compte actuellement avec une centaine d’élèves de quatre à dix-hjuit ans, qui bénéficient gratuitement du programme éducatif musical. La pratique d’instruments régionaux et “classiques” est accompagnéwe de manière transversale et obligatoire par la pratique du chant, de la percussion, du d el’écriture musicale, de l’initiation musicale pour les plus jeunes, de la musique d’ensemble: orchestre de cordes, ensemble de persussion, et choeur.

Principaux résultats de l’école de musique:

  • Cent enfants et adolescents formés chaque année en expression et interprétation en violon violoncelle, contrebasse, guitare, flûte traversière, percussion, chant
  • Un orchestre comprenant 30 exécutants
  • Un ensemble choral de 35 exécutants
  • Des petits groupes de percussion
  • Six concerts dans plusieurs provinces argentines.

EMA (Embajada Musical Andina)

Embajada Musical Andina

Créée en 1992, la “Embajada Musical Andina” (EMA), est un ensemble choral et instrumental international qui a bénéficié pendant ses sept premières année, de l’appui de l’UNESCO. Ce groupe musical fait partie des programmes d’intégration et de fraternité entre pays voisins, dans la mesure où ses membres sont des jeunes d’Argentine, de Bolivie et du Chili. Le répertoire relève principalement de la musique latinoaméricaine dans ses composantes populaire et baroque. Trois d’entre les cinq disques CD enregistrés ont été réalisés avec grâce à l’appui du Ministère argentin du Développement Social pour être distribués gratuitement à des familles, des écoles et des communautés paysannes et indigènes rurales et suburbaines marginales, intégrant la musique aux programmes ministériels de développement communautaire.

Principaux résultats de la Embajada Musical Andina – EMA

  • 3 ateliers d’apprentissage musical répartis entre l’Argentine la Bolivie et le Chili
  • 35 rencontres internationales pour des jeunes des trois pays participants des ateliers d’apprentissage musical 150 jeunes des trois pays formés en cultures et en langages musicaux
  • 60 concerts de la EMA donnés dans des festivals et des théâtres (Argentine, France, Venezuela, Bolivie, Chili)

5 CD de musique vocale et instrumentale édités


Programmation culturelle

Le CApEC organise en son siège des concerts et autres manifestations culturelles, des spectacles et des conférences publiques.

Entre les années 1999 y 2015 ont eu lieu:

  • Dans le cadre du programme “Café Culture Nation” du Haut Secrétariat National à la Culture, 81 rencontres avec des personnalités de la cultura: écrivains, cinéastes, philosophes, musicien.
  • 60 cycles de cinéma
  • 100 concerts de musique classique et populaire, soit de manière indépendante, soit avec l’appui du Haut Scrétariat à la Culture.
  • 30 pièces de théâtre soit de manière indépendante soit dans le cadre de programmes et festivals de l’Institut National de Théâtre.
  • Une formation (“diplomatura”) d’ instruments autoctones” avec l’Université Nacionale “Tres de Febrero”.
  • Par convention avec la Faculté de Philosophie et lettres de l’Université de Buenos Aires, le CApEC a été le si}ege des Journée d’études Andines 2012 avec la présence de scientifiques sociaux renommés de la región et des pays voisins.

Ces actrivités apportent à ala popualtion locale des occasions d’ouverture culturelle de qualité, et aux enseignants des complements de formation à l’enseignement artistique et }a a culture en général. Elles installent l’art comme élément incontournable de la culture et du développeent social et communautaire.


Projects anciens

Depuis ses débuts, le CApEC s’est affirmé dans la region comme un important noyau de formation et d’´éducation pour des enfants et des jeunes, des professionnels et promoteurs culturels qui exercent des métiers à caractère social et culturel. Dans le cadre de cette organisation se sont développés plusieurs projets intégrateurs orientés vers les secteurs lsociaux les plus vulnérables.

 

  • De 1986 à 2001, se furent des ateliers musicaux de pratique individuelle et groupale d’instruments traditionnels andins, qui bénéficiaient annuellement à cent cinquante enfants.